dimanche 22 janvier 2012

Lisette Torgnolle, botte secrète de Karl Lagerfeld





Karl il a eu une idée de génie : supplier vot’Lisette de devenir son égérie.
Que l’autre nuit, en plein milieu de la piste de danse, vot’Lisette elle s’agitait elle gigotait toute entourée de wonderful créatures.
Que soudain, bim, v’là le Karl qui s’approche et qui gigote… mais que d’la bouche, hein, faut pas trop s’emballer. Rien compris que j’ai dit, la musique est too loud et les coupettes j’ai abusette. Et là le Karl y dit venez venez, je dois vous parler.
Que moi, Lisette, j’ai suivi Karl en zigzag au p’tit salon. Et qu’est-ce qu’y m’dit ? Y dit : vous, parmi tous les gens, vous êtes celle qu’on remarque en dernier. La plus transparente. Chadoooore. Che vous veux comme échérie.
Là vot’Lisette elle s’est dit c’est les bulles c’est les bulles, elles m’ont bullé les oreilles. Là, Karl il a récidivé : mais chi chi chi che suis sûr che vous veux comme échérie.
Lisette Torgnolle égérie Chanel ? Cha m’étonne un tout p’tit peu. Alerte, alerte, y’a Karl qu’a burné d’la tête !
Ben savez quoi les z’amis ? Le Karl, c’est pas la moitié d’un chichi. Il m’a dit sa théorie secrète.
Moi, Karl, che suis un chénie du vêtement. Mais chai un problème de mannequin : tout le monde en utilise.  Ch’est banaaaal. Et depuis Inès, ch’est fichu ch’est tristesse, elles parlent toutes avec leur bouche inculte, ch’est misère. Il y a aussi les chtars, mais elles sont bêtes : dès que che les utilise, elles perdent un os et on en parle plus que de mes vêtements. Merde, che suis un chénie merde alors. Alors chai une idée de chénie : che prends comme échérie une femme tout à fait banale, che l’habille de mes créations et che montre qu’elle devient sublime. Ch’est la preuve ultime : faire d’une chenille un papillon de classe, cha veut dire que che suis LE chénie du vêtement de l’élégance. Et vous, Lisette Torgnolle, vous êtes parfaitement une chenille, une petite chenille insignifiante. Vous êtes banale. Ch’est chéniaaal, chadooore.
Il est dit que Lisette Torgnolle a dit oui à Monsieur Karl parce que moi Lisette, je suis pas la moitié d'une chichi non plus.
Il est dit que Lisette Torgnolle en profitera pour être une militante de la banalité. Que si le Karl, y croit que Lisette va la boucler, Karl y va burner dans sa tête. Vot’Lisette elle va sauter sur l’occaze pour dire in English all over the world : if you feel banal, you are génial.
Il est dit que Lisette vous souhaite la bonne année, que tout arrive comme vous voulez !

Signé Lisette Torgnolle.

11 commentaires:

Chris (aka Paquita Chocolatera) a dit…

Chère Lisette, merci d'être de retour. Vous lire est un plaisir sans cesse renouveler. Et vouloir mettre au goût du jour la banalité, une excellente idée !

Stéphanie a dit…

J'adore Lisette !

Madame M a dit…

Alors moi aussi che chuis géniale! Aaaah j'aime ce post, je suis toute secouée du bonheur de te relire! Bises

Yelle a dit…

AHhhhh ! Le retour de Lisette ! Quel bonheur !!! Lisette échérie de mon coeur ! Mettre au goût du jour les particularités de la banalité, Oh que vouiiiiiiiiiii ! Très belle année du Dragon d'eau qui s'annonce pas triste avec un feu d'artifices de contrastes ! Des gros bisous !

anacoluthe a dit…

Ce qui m'épate, c'est que Karl arrive parfaitement à prononcer "Lisette", au lieu de dire "Lichette" ! Pas con, le Karl, transformer la chrysalide en papillon d'un coup de baguette stylistique, bonne idée...

Sylvie, Enfin moi a dit…

Quelle chance elle a cette brave Lysette, elle va parcourir le monde, boire du champagne, manger des petits fours....
Et après on ressortira notre bon vieux Boris Vian.....
"Et on tuera tous les affreux"....
Sourire
Tu es géniale
Gros bisous

La Meuh a dit…

Lysette, la karlette de Chanel. J'adore.

Eudoxie a dit…

Cha, tranchfromer une Lisette (pas loosette bien-sûr), en papillon de chasse, ça c'est du génie. Moi je dis, Karl s'il commence comme ça, enfin recommence comme ça- car il n'en est plus à une vie près- il aura toutes les girl next-doors à ses pieds. Et je crois que l'avenir est là. Dans la next-door. ) Alors fonce Lisette-Lichette. C'est une bénédiction

inthemac a dit…

?

maisquelbeautemps a dit…

@ Chris : vous me flattez vous me flattez ;D ça fait rougir et plaisir! Lisette se la pète, maintenant... pffff...

@ Stéphanie : Lisette a les chevilles qui enflent.

@ Madame M : Lisette a la tête qui gonfle. Grosse tête Lisette, grosse tête Lisette.

@ Yelle : Lisette va perdre son job... grosses chevilles grosse tête, pfiou ça va énerver Karl!

@ Anacoluthe : thank you, Lisette est pétée de rire! Lichette Lichette, j'adoooore.

@ Sylvie : Lisette s'approche du Bison Ravi... coupette à la main ;D Bises!

@ La Meuh : la Karlette ouais c'est bien... y'a une choré en plus! C'est simple: suffit de faire le piquet, bien droit bien immobile, hi hi hi

@ Eudoxie : ben pour être sérieuse 2 minutes, tu vois, je pense vraiment ça aussi. les filles sans "pedigree", a priori banales, mais qui dégagent un truc de fou... ça serait bien qu'on nous en caste quelques unes ;D

@ Inthemac : hi hi hi... je sais, j'aurais dû développer!! Lisette t'embrasse fort et moi aussi.

paristempslibre a dit…

j'adore tes dessins
xxo