dimanche 10 avril 2011

Loose Diva


Soirée. Rien à mettre, rien ne va, menfousjesorspas.
Evidemment, on sort quand-même, on a passé l’âge. Dans ces cas là, on veut se faire discrète, alors on fait tout pour ne pas imprégner la rétine des AUTRES. On s’attend à une soirée beurk. On a la bouche qui fait beurk. On se sent beurk donc on s’habille beurk. On ne sera pas déçue.
Mais est-ce bien judicieux ? On ne va pas laisser un petit « coup de sans » empêcher les bons moments.
Moi, quand ça m’arrive, je me fixe un objectif : être une reine. La reine de la loose. Loose Diva, Queen of the looseuses.
Loose Diva, ça va se savoir. Faire deux/trois blagues à plat, boire une bulle de trop, ne rien comprendre même sans faire exprès, dire trouducul dans un moment de silence (optionnel), rire quand quelqu’un nous demande l’heure, dire qu’on ne connaît pas Télémarre aaah y z’en ont marre de la télé, faire ses retouches make up devant tout le monde avec la langue qui sort parce qu’on est concentrée, raconter qu’à 15 ans on a pété alors qu’on donnait son premier baiser… Et surtout SURTOUT : gommer toute intention de séduire, même intellectuellement.
Loose Diva, ça va se voir. Avant de sortir, on aura pris soin de s’affubler la tête d’un accessoire très Loose Diva : un truc TRES voyant, a priori ridicule, a priori trop osé, a priori démesuré... mais qu'en vrai, on aime sans jamais avoir osé le porter. Le gros avantage de l’accessoire Loose Diva, c’est qu’il a pour effet de remplacer instantanément une bouche qui pendouille en bouche qui sourit –la notre en premier-.
C’est ainsi qu’à la fin de la soirée, on aura tellement rit qu’on aimera ça, être une Loose Diva. On aura fait l’expérience que le ridicule intentionnel EST notre ami.
C’est ainsi que Loose Diva réussit toujours à faire leur fête aux coups de sans.






2 commentaires:

JU a dit…

LOose Diva PRESIDENT !

Lady Moriarty a dit…

Ha ha j'imagine bien la Loose Diva avec ce gros coeur !