mardi 5 avril 2011

quand le miroir dit conne



Il est évident que les miroirs ont une personnalité, des humeurs, des myopies fulgurantes et manquent parfois de courtoisie. Leur langage souvent châtié s’entend certains jours tel un châtiment dernier.

Après maintes demandes d’approbations verbales aux différents miroirs de la maison qui, on n’est pourtant pas bouchées, ont bien dit «ouiçavatupeuxsortircommeça», on met son trench, on introduit sa clé dans la porte car on est unpeuenretardquandmême et LA, un petit vicieux de petit con de miroir s’exprime d’une petite voix fluette «nonfinalementçalefaitpasdutout».

C’est l’histoire du dernier petit coup d’œil au miroir qu’on n’aurait jamais dû donner.
C’est l’histoire du miroir qui déconne qui dit conne.
Alors là on fait QUOI ? On le brise ou on se brise ?

Alors là UNE SEULE chose à faire : mettre du gloss.

Se rhabiller ne servirait à rien car les miroirs, lorsqu’ils entrent en période petitpervers, n’en sortent pas avant 24h au moins. Donc SURTOUT on tient bon, on sort de chez soi et on prend bien soin de se boucher les oreilles à chaque face à face intempestif avec un des membres de la bande nouslesmiroirsonestdescons (attention aux reflets dans les vitrines, on se voit dedans ça surprend et ça compte comme un miroir).

On met du gloss, donc.
Le gloss est la seule parade efficace contre le miroir qui dit conne.
Parce que le gloss, ça rend intelligente.
La preuve : je pense avec ma bouche et quand je mets du gloss, c’est brillant.

Glossez-vous !

Post-scriptum : je dois cette humeur à une amie qui écrit brillamment ici
http://inthemac.posterous.com/glittering-thinking

4 commentaires:

Lady Moriarty a dit…

Ha ha vachement sympa !

See U !

inthemac.posterous a dit…

nan c'est toi qui l'a dit le gloss qui fait penser brillamment. Glittering thinking, une vraie discipline ! contre les miroirs entre autres.

maisquelbeautemps a dit…

ouais c'est vrai... à quand le gloss indélébile?

Anonyme a dit…

Mais non t'es pas conne ma steph